Cet homme, ce regard…

Constamment habituée à ces regards… ces regards qui pour une raison ou une autre te mettent mal à l’aise.

Ces regards qui te disent : « Mais regarde toi ma pauvre. Ce corps gros et laissé à l’abandon. Tu ne peux pas prendre soin de toi-même ? Je serai toi je me ligaturerai l’estomac ma pauvre. Tu es moche et je ne veux pas voir ce genre de corps. Regarde tes jambes pleines de cellulites. Mais comment tu peux t’habiller comme ça ? Rentre chez toi, ne manges plus et ne sors plus. Pitié ! »

D’autres regards te parlent d’autre chose : « Mon dieu ce cul. Regarde-moi ce cul ! Je le verrai bien se secouer au-dessus de moi. Y a de quoi manger avec ça. Cette nana je la prends, je la retourne quand elle veut. Grosse comme elle est, elle a de la chance que je la regarde. Ça doit être une sacrée cochonne, elle n’a que ça pour plaire aux gars comme moi. »

Et puis il y a eu cet homme. Le premier qui m’a fait comprendre. Le premier qui m’a expliqué que je devrais avoir confiance en moi finalement. Ce regard, ce regard que j’ai croisé durant 2 belles années. Ce regard qui était celui d’un inconnu la première fois, puis celui d’un homme que j’ai aimé et qui m’a aimée, telle que j’étais. Chaque homme, ou femme qui partage vos vies devraient vous regarder de cette manière : « Mon dieu que tu es belle, que ton  corps est beau. Je n’ose pas te le dire encore, mais un jour je te le répèterai tous les jours. J’aime ton corps, j’aime tes petits bourrelets, j’aime ta cellulite sur les cuisses. Je t’aime. Je t’aime tellement que s’il te plait, ne te cache pas quand à pars à la plage. Je t’aime tellement que s’il te plait aime-toi également. J’aime ton corps, je t’aime alors aime toi. »

Cet homme ne partage plus ma vie aujourd’hui, mais son amour raisonne encore au fond de moi. C’est la première personne dans les yeux de laquelle je me suis sentie enfin belle.

C’est finalement son regard qui me l’a appris…. Je suis belle !

Lou

Lou

Curvy blogueuse